MINISTERE DE L’ORGANISATION – ANIMATION

Notre Dieu est un Dieu de la paix, de l’harmonie et de beauté. Tout ce qui concerne notre relation et collaboration avec Dieu doit refléter de ces caractéristiques. Par le fait que nous sommes corps et esprit, nous avons besoin de nous préparer intérieurement et extérieurement pour entrer dignement dans la communication avec Dieu. Cela implique la nécessité de se préparer, de se laisser animer, de se faire aider par des formes et par des méthodes.

Voilà en gros les éléments qui entrent dans le ministère de l’organisation-Animation. La vie et l’apostolat de notre Association charismatique ont besoin de personnes dotées de charismes spéciaux pour nous soutenir dans l’accomplissement de notre mission.

1)- Parlons d’abord du service de l’organisation. La Parole de Dieu qui pousse et qui nous inspire peut être les Actes des Apôtres 6, 1-6. Une fois que les apôtres se sont aperçus qu’ils sont submergés par les différents devoirs et services au sein de la première communauté des croyants, ils ont été obligés de discerner la priorité des activités dans lesquelles ils étaient impliqués. Voilà le premier charisme utile dans l’organisation. Ce charisme est accompagné par un deuxième qu’est la gouvernance. Une bonne organisation de la vie du groupe en général nécessite la capacité de discerner correctement et le risque de prendre une décision et en subir les conséquences. Il est clair, il me semble que tous ceux qui sont bergers ou à la tête de certaines activités doivent demander à l’Esprit Saint ces deux charismes pour bien harmoniser la vie de prière et de l’apostolat.

La situation de la vie des premiers chrétiens nous enseigne que la vie de prière, le culte à Dieu, le service de la perle sont les premiers dans la vie d’une communauté consacrée à Dieu. Tout le reste est au service du premier. Donc, pour que l’essentiel soit assuré, il faut une organisation d’autres services. L’exemple s’impose facilement : dans la vie de l’église, il y a tant de congrégations qui se sont consacrées uniquement à la contemplation. Leur vie de contemplation est possible parce qu’il y a ceux qui s’occupent et qui assurent leur vie matérielle ou d’autres services nécessaires.

Voilà la lumière pour notre ministère d’organisation. Cette tâche a besoin de charisme de service : le charisme est lié à un comportement de sacrifice et de l’oubli de soi pour que les autres puissent mieux servir Dieu dans la louange et l’adoration, dans la prière et dans le calme.

Dans notre association, ce ministère doit être en plein épanouissement quand nous faisons un congrès, une réunion, une session de formation, une récollection, une retraite ou une journée de prière. Les personnes qui voudraient s’engager dans ce ministère doivent être capables de collaborer avec les autres et doivent être capables de communiquer facilement avec les autres. Ce ministère nécessite une relation multiple avec beaucoup de personnes pour pouvoir accomplir tant de services. Bref, les personnes qui s’engagent dans ce ministère doivent avoir l’esprit d’équipe.

N’oublions pas que chaque geste et dévouement pour les autres ne sont pas en vain. Nous nous rappelons de la Parole du Seigneur : « Dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40). Dans ce ministère, les personnes sont appelées à avoir beaucoup d’amour.

Il ne faut pas penser que les tâches de ce ministère visent uniquement les services comme :

  • Préparation du logement ;
  • Préparation du repas ;
  • Organisation du transport ;
  • Préparation du lieu de prière ;
  • Accueil des autres, paiement…

Oui, tout cela fait en fait partie évidement ; mais aussi, l’élaboration du bon programme de nos réunions, de nos retraites. Une bonne organisation aide à bien animer nos rencontres et assemblées de prières, de formation.

Nous pouvons tirer des exemples et des expériences de nos retraites pendant des années. On peut dire que chaque retraite met devant nous un défi. Par exemple, comment accueillir des centaines de personnes pour la prière de guérison ? Soit ensemble, soit individuellement ? Combien d’équipes ? Combien de chambres de prières ? Quelle décoration (images, bougies croix….) ? Dans ce cas le ministère d’organisation soutient le ministère de guérison.

2)- Deuxième aspect de ce ministère est l’animation proprement dit. De quoi s’agit-il ? Dans le cadre de notre mouvement, le but de l’animation est de soulever l’esprit humain vers Dieu.

  • – le faire guider ;
  • – le faire stimuler ;
  • – le faire concentrer.

L’animation est comme un canal par lequel la parole de Dieu veut passer le cœur humain. L’animation n’a pas de but en soi-même. Elle est au service de la prière. Donc au fur et à mesure ; elle nous aide à mieux se concentrer sur Dieu.

La personne humaine est faite de corps et d’esprit. La bonne animation doit aider la personne à bien harmoniser ses facultés pour être bien disposée à l’action de l’esprit de Dieu.

Le défi de l’animation est de trouver les moyens de stimuler et harmoniser nos facultés :

  • Le regard ;
  • L’ouïe ;
  • Les sentiments ;
  • Le corps ;
  • Les gestes ;
  • L’âme.

Quels moyens nous disposons pour stimuler l’âme et le guider vers Dieu ?

Pour bien animer l’assemblée de prière, nous utilisons avant tout la Parole :

  1. La parole peut prendre la forme d’une prière inspirée motivant les autres et touchant leurs cœurs ;
  2. La parole peut prendre la forme d’une prédication bien modulée selon les besoins du groupe ;
  3. La parole fait expliquer et fait pousser vers Dieu.

Ensuite, il y a aussi le Silence. Dans le silence, nous sommes plus aptes à accueillir les inspirations de Dieu, sa grâce et sa volonté. Il n’y a pas de vie spirituelle, de prière profonde et authentique sans respect du silence.

Le chant : comment le chant nous aide et nous oriente vers Dieu ? Une immense gamme de chants nous servent à honorer Dieu, le servir selon le contenu de nos âmes. Les chants qui se succèdent selon l’inspiration devraient nous unir dans une prière profonde. Donc il faut bien choisir les chants et le moment. Ce qui veut dire que ce n’est pas n’importe qui qui a le charisme de se lancer dans l’animation des chants, il faut bien approprier les chants.

La danse : le roi David a loué le Seigneur en dansant. Cela est pour nous comme un point de références pour nos danses durant la liturgie de nos assemblées. On distingue bien entre la danse sacrée et profane. C’est à nous, à l’église de bien discerner si telle ou telle danse correspond au contenu de nos prières, si elle respecte la dignité du culte de Dieu. Il faut un bon discernement dans l’animation. Une prière dans laquelle on danse sans cesse n’est pas une prière bien équilibrée. La danse est un moment de passage mais non pas le but en soi.

Les gestes : il y a nombre de gestes qui remplacent la parole, qui renforcent la prière. On s’assoit, on se tient débout, on s’incline, on se prosterne, on applaudit, on élève les mains… Le défi c’est que nos gestes expriment la vérité de nos cœurs sans faire de l’hypocrisie.

La musique : bien évidemment, elle nous inspire et nous aide dans nos assemblées de prière. Comme précédemment, le bon discernement s’impose dans le choix de telle ou telle musique selon l’ambiance de l’esprit dans l’assemblée.

Nous voyons que l’animation est un domaine très large, complexe et riche. Petit à petit, dans notre formation charismatique, nous allons découvrir d’autres aspects. Mais dans cette première touche, je veux encore continuer pour mentionner que la LITURGIE fait une grande partie de l’animation.

Et dans cette section, plusieurs charismatiques peuvent trouver leur place sans être complexés.

L’animation de la liturgie est une tâche très noble. Elle exige une sensibilité particulière à la beauté spirituelle. Soit la façon de lire la parole de Dieu, soit le choix des chants, soit les commentaires, les gestes, la musique, la décoration, tout cela demande une attention, une préparation, une spiritualité, un charisme.

À l’intérieur de la liturgie se tourne une place remarquable pour une chorale. Voilà un autre groupe de charismatiques qui peuvent trouver leur épanouissement.

Je m’adresse surtout aux jeunes qui font partie du groupe charismatique. Formez vos groupes de chants charismatiques pour marquer fortement nos liturgies charismatiques. Voilà votre appel et votre mission pour le moment, on s’arrête ici. Avec l’aide de l’esprit Saint, faisons notre effort pour que le ministère d’organisation et d’animation soit à la hauteur de sa mission à l’intérieur du Fiombonana.

Voilà la vision de ce ministère dont j’ai essayé de saisir et partager avec vous tous.

 

Père Jacques Z. GRAD, svd

Aumônier National des Charismatiques